Chargement Évènements

« Les damnés de l’amour »

Une page d’histoire – un écran de fumée

(Librement inspiré et conté d’après l’histoire de Julien et Marguerite de Ravalet)

Récit / Poésie / Musique

 

Au 17éme siècle, en Normandie, dans le nord Cotentin, deux jeunes gens, une fille et un garçon nés de la même mère s’aiment d’un amour fusionnel. Ils seront jugés à Paris pour inceste et décapités en place de Grève. Un fait divers, à l’époque qui a défrayé la chronique, humilié une famille pour les siècles à venir.  Dans ce récit on y parle de l’inceste adelphique, de la maltraitance d’une femme par son mari, de la justice expéditive de l’époque mais aussi des us et coutumes du 17ème siècle.

 

Les grandes lignes de l’histoire

La force du Destin provoque une rencontre (la petite fille a 9 ans et son grand frère est absent). Cet homme l’épousera 4 ans plus tard. Il a 45 ans. Il est brutal et violent. L’adolescente est détruite psychologiquement et physiquement. Elle met au monde une petite fille née prématurément. Elle a le courage de s’enfuir et trouve refuge chez ses parents. Croyant son père, elle retourne chez son mari pensant qu’il a changé. Nenni. Elle s’enfuit à nouveau. Voyant sa proie lui échapper de nouveau il jure sa mort de même que celle de son beau-frère qui a beaucoup aidé sa sœur. Pour cela il les accuse d’un crime, l’inceste. Ils risquent la mort par le feu.

Homme violent battant et violant sa jeune épouse. Il est jaloux du statut social de cette famille et donc de sa femme. Statut, il le sait, qu’il ne pourra acquérir. Une seule pensée le tient éveillé : comment garder l’argent de la dot.

Elle a 17 ans. Lui, 21 ans. Ce sont des mineurs aux yeux de la loi. Les femmes ne sont pas entendues et les enfants pas cru. Le tribunal composé uniquement d’hommes les condamnera à la décapitation. Ils ont toujours nié l’inceste. Même dans la mort, sur leur pierre tombale, ils sont considérés comme menteurs. Les victimes sont coupables.

 

Contexte historique régional

Les seigneurs de Ravalet de Sideville (branche cousine) étaient loin d’être des seigneurs d’une grande humanité. On leur prête des massacres, des meurtres, des viols…

Le seigneur de Ravalet de Tourlaville dont il est question dans ce récit était ni meilleur ni pire que les autres seigneurs qui vivaient en ces temps-là. Père de 8 enfants légitimes et de nombreux illégitimes il ne s’est jamais occupé de ses enfants à part pour leur trouver un avenir assuré par le nom, la fortune, le statut (carrières militaires et religieuses pour les garçons, couvent ou mariage pour les filles)

 

Contexte sociologique

Les filles étaient mariées à peine nubiles (à partir de 12 ans). Elles n’avaient pour rôle dans la société que de mettre au monde des enfants. Les parents offraient au gendre une dot qui devait servir aux frais d’entretien, de nourriture de leur fille. Les femmes étaient assujetties à leurs maris. Suivant la loi de Henri III la majorité était à 25 ans. Cela ne concerne que les hommes. Les femmes, pour avoir leur indépendance financière, de pensée et d’acte, doivent devenir veuve.

Au 17éme siècle l’adultère pour une femme est un délit : elle sera reléguée hors de la société (province reculée, couvent…). L’ inceste est un crime. Il est puni de mort par le feu.

Dès qu’une plainte est déposée, l’accusé est considéré comme coupable. L’instruction est publique et se déroule durant le procès . Il faut des aveux pour que l’instruction et le procès se terminent. Pour cela le coupable sera condamné aux questions ordinaires et extraordinaires (des tortures). A Paris, c’est en Place de Grèves que sont brûlés, pendus, décapités, écartelés les coupables. C’est dans le cimetière de Montfaucon que les restes sont jetés. C’est un lieu maudit qui n’est pas consacré par l’Église.

 

Le spectacle

La scénographie est pensée pour la souplesse du texte à chaque fois conté, une liberté de mots sortant de la bouche de la conteuse. Des poésies viennent apporter un éclairage nouveau à ce drame historique. L’accompagnement musical apporte une pause utile au cours de ce récit.

L’accompagnement musical : ombre chinoise projetée du musicien (handpan)

Afin de créer des rencontres entre villes, régions voire pays : les musicien(ne)s seront choisis dans la région proche du lieu de représentation.

Musique du moyen-âge, renaissance, baroque.

Musiciens : harpe, viole de gambe, épinette, clavecin, mandoline, flûte en bois, violoncelle

Ouvertures musicales : musiques du monde Musiciens : instruments à cordes, à vents, percussions

Des insertions multimédias (photos, films) du Cotentin au moment des dits de poésie.

 

Krystin Vesterälen – Monologue

Krystin Vesterälen est belge et demeure en Normandie. Elle est conteuse professionnelle depuis 1992. A son répertoire : les grands récits de la littérature gréco-latine (L’Iliade, L’Odyssée, L’Enéide, La Théogonie, Jason et les Argonautes…) et médiévale (Héloïse et Abélard, La Chanson de Roland, le cycle arthurien, Beowulf, Tristan et Iseult…). Elle raconte aussi des romans (La Princesse de Clèves…), des contes et nouvelles littéraires (Maupassant, Tolstoï, Tchekhov, Mérimée, Poe, Voltaire, Stevenson…). Krystin Vesterälen est auteure de nombreux albums jeunesse.

 

Pierre Casadei – Poésie

Pierre Casadei comédien, metteur en scène, a joué dans de nombreuses pièces sous la direction de metteurs en scène tels que Robert Hossein, Jorge Lavelli, Arlette Téphany, René Loyon… Au cinéma/ télévision on a pu le voir dans des films réalisés par Claude Lelouch, Nadine Trintignant, Takis Candilis, Daniel Moosman, Philippe Monnier… Il a traduit des pièces de théâtre d’auteurs italiens. Il participe régulièrement à des dramatiques sur les ondes de France Culture. Il met en scène, entre autres, « Le Paradis perdu » de John Milton, « La Porte » et « La Crise » de Pierre Bourgeade, L’Odyssée d’après Homère, le Magicien d’Oz…

 

Christophe David – Musique

Christophe David est musicien autodidacte. Il a commencé la musique par transmission orale. Dans ce cadre il a réalisé des voyages initiatique en Inde, Afrique, Amérique Latine. Après des études en musicologie et de solfège Il joue dans plusieurs groupe Reggae/World (Environ 200 prestations). Il est actuellement professeur de Musique actuelle pour l’Association AMAC (Atelier Musicales des Artistes du Cotentin où il donne des cours de Batterie, Guitare, Piano et de découvertes musicales. Lors de son voyage en Afrique, il a rencontré des Griots Musiciens qui l’ont initié pour jouer Le N’Goni (harpe africaine avec des sonorités mélodieuse, célestes et envoûtantes).

 

 

 

 

INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS

Tel : 06 43 45 66 84 – 06 64 20 19 71
karinesaportadansoir@gmail.com

Réserver par email ici

Réservation disponible auprès de l’Office de Tourisme Caen la Mer – Normandie
sur place : 12, place Saint-Pierre – 14 000 Caen
par téléphone :+33 (0)2 31 27 14 14
ou sur le site https://reservation.caenlamer-tourisme.fr/

Réservation en ligne - Office du Tourisme - cliquez ici